Espagne

Que faire à Séville ? Top 13 des choses à faire et à voir à Séville

Séville, c’est le flamenco, les tapas, les corridas, les fêtes, tout ce qui incarne l’essence de l’Espagne. Vous découvrirez les vieux quartiers avec leurs ruelles étroites, la tranquillité des parcs et la gaieté des gens qui se révèle surtout lors des fêtes pour lesquelles la capitale andalouse est célèbre. 

Séville possède un patrimoine architectural de grande valeur, la cathédrale, la Giralda et les Alcazares Reales en sont des exemples, mais il est conseillé de visiter la ville pendant les saisons les plus douces, pour éviter d’être étouffé par la chaleur.

La vie de la ville, surtout en été, se concentre autour du fleuve Guadalquivir, actuellement le seul port fluvial d’Espagne, qui divise la ville en deux. Tandis qu’en hiver, les gens se rassemblent dans des tavernes. Bref, à toute époque de l’année, Séville est toujours vivante. Pour profiter des plaisirs, sans négliger la beauté de la ville, je vous propose quelques éléments à ne pas manquer lors d’un séjour à Séville.

Real Alcazar à Séville

Le Real Alcazar, ou palais royal, est le monument le plus impressionnant de Séville. Il est d’ailleurs inscrit au Patrimoine mondial de l’Unesco. Ses bâtiments se caractérisent par un mélange de style allant de l’islamique au néoclassique.

L’Alcazar, une ancienne forteresse arabe, est un bel exemple d’architecture mudéjare avec ses salles, ses patios et ses jardins qui créent une fascinante combinaison de couleurs. Le palais connut plusieurs transformations et ajout au fil des siècles et des différents occupants : arabes, almohades, chrétiens…

A voir :

  • La salle de la justice et la cour des stucs
  • La cour de la vénerie
  • Le salon de l’amiral et la maison du commerce
  • Le palais mudéjare et la sublime cour des demoiselles
  • Le palais gothique
  • Les magnifiques jardins

Depuis le palais, vous pouvez vous rendre directement aux jardins de l’Alcazar où le style arabe se mêle aux formes de la Renaissance et de l’art roman. Il y a en fait plusieurs jardins de styles très différents. N’hésitez pas à les parcourir et profiter du bruit des fontaines et de l’ombre des palmiers et orangers.

La cathédrale de Séville

Les styles gothique et Renaissance se rejoignent dans le monument le plus impressionnant du monde chrétien, après la basilique Saint-Pierre : la cathédrale Sainte-Marie de Séville.

La cathédrale a été construite à l’endroit où se trouvait autrefois la Mosquée Mayor de style almohade. Elle fut démolie au XVème siècle. De l’ancienne construction, seuls la Giralda et quelques restes du Patio de los Naranjos sont conservés. Le patio des orangers était l’endroit où les fidèles musulmans faisaient leurs ablutions avant de rejoindre la salle de prière. 

La cathédrale se compose de cinq nefs, de style gothique, et de deux chapelles, la chapelle royale et la chapelle principale. La première est surmontée d’un dôme Renaissance, la seconde abrite des peintures représentant des scènes de la vie du Christ et de la Vierge. Elle renferme également le tombeau de Christophe Colomb.

La Giralda de Séville

Que faire à Séville ? Voir la Giralda

La Giralda, emblème de la capitale andalouse, est le clocher de la cathédrale : un monument de 97 mètres de haut qui reflète pleinement le style des Almohades, stricts en matière religieuse et ennemis du luxe, alliant la grandeur monumentale à une simplicité raffinée.

La Giralda doit son nom à la statue de la Foi (appelée Giraldillo) qui la surplombe et qui tourne sur elle-même selon la direction du vent. De l’intérieur de la cathédrale, vous pouvez accéder à une plateforme au sommet de la tour, d’où vous pouvez admirer toute la ville d’en haut.

Le quartier de Triana à Séville

La rive ouest du Guadalquivir abrite le quartier caractéristique de Triana, où la vieille ville et la ville moderne coexistent. Triana était à l’origine un quartier de marins, d’ouvriers, d’industriels et de potiers. Aujourd’hui encore, vous pouvez acheter des céramiques faites à la main dans les ateliers. 

Le bord de la rivière, qui s’étend du puente San Telmo au puente de Isabel II, abrite une concentration de bars et de restaurants branchés. Ils offrent, le soir venu, une bonne occasion de se divertir et de découvrir le flamenco.

Une autre caractéristique de Triana est le marché couvert où vous pouvez admirer les vestiges des civilisations arabe et romaine.

Le Barrio de San Bartolomé à Séville

Les styles baroque, gothique et Renaissance se rejoignent dans les éléments qui composent le Barrio de San Bartolomé. De l’église de Santa Maria la Blanca à la Plaza de San Francisco en passant par la Casa de Pilatos, un entrelacement de styles différents fait le charme de ce quartier. 

San Bartolomé, avec son labyrinthe de rues étroites entourées de vieilles maisons basses, est un endroit solitaire et tranquille, idéal pour de longues et paisibles promenades. Bien que le Barrio ne soit pas une destination bien connue du tourisme sévillan, il conserve en fait toute l’authenticité de la ville.

Plaza de España à Séville

La Plaza de España, dans le Parque de Maria Luisa, a été construite en 1929 pour l’Exposition ibéro-américaine, conçue par l’artiste sévillan Gonzalez.

Décorée de briques, de céramique et de marbre coloré, la place possède une symbolique particulière. La forme semi-circulaire rappelle l’étreinte de l’Espagne à ses nouvelles colonies. Les 58 bancs représentent toutes les provinces espagnoles. Le Palacio Español à l’intérieur, imposant et fier, représente le prestige de la puissance mondiale espagnole. Enfin, la Plaza de España regarde vers le fleuve, la route à suivre pour atteindre l’Amérique.

Admirez le canal qui traverse la place et les différents ponts ornés de céramiques.

La casa de Pilatos à Séville

La Maison de Pilate est un chef-d’œuvre de l’art de la Renaissance du XVe siècle, commandé par Don Fadrique et probablement inspiré par la maison de Ponce Pilate à Jérusalem.

La légende veut que le marquis ait réalisé que la distance entre sa maison et l’église la plus proche était la même que la distance entre la résidence de Ponce Pilate et le lieu où Jésus a été crucifié. Il a alors décidé de faire placer les 14 stations du Chemin de Croix le long du parcours, dont la première (le procès de Jésus) coïncidait avec sa maison. C’est pourquoi on pensait que son palais était également une copie de la résidence de Pilate. 

Le bâtiment de 1533 est un mélange réussi de styles Renaissance, gothique flamboyant et mudéjar. Il possède un beau patio de 24 arcades avec des bustes des Césars, des statues romaines ou des murs décorés en style mudéjar. Le jardin est également magnifique.

Metropol Parasol ou Las Setas

C’est l’endroit à ne pas manquer si vous souhaitez voir un panorama à 360 degrés sur Séville. L’architecture tranche avec les bâtiments autour de la place de la Encarnacion, et avec tous les autres bâtiments de la ville d’ailleurs.  Fruit d’un concours remporté par l’architecte berlinois jürgen Mayer, cette structure en bois à la forme de plusieurs champignons, d’où son surnom las setas.

Real Fábrica de Tabacos

Ce bâtiment du XVIIIe siècle de style baroque abrite aujourd’hui l’université de Séville. Mais avant cela, c’était une fabrique de tabac. Et pas n’importe laquelle ! C’est ici que Carmen héroïne de Bizet et Mérimée était cigarière. Car c’est dans le port de Séville qu’arrivait le tabac en provenance d’Amérique. 

Au début, la fabrique produisait du tabac en poudre et n’employait que des hommes, car le travail était physique. Mais les guerres et la démocratisation du cigare ont permis aux femmes d’intégrer elles aussi la fabrique. Elles sont peu à peu devenues majoritaires. Mais la mécanisation et la production industrielle de tabac ont eu raison de la fabrique.

Plaza de Toros de la Real Maestranza

Cet édifice blanc circulaire abrite les arènes de la ville de Séville. Avec 13000 places, ce sont les arènes les plus grandes et aussi les plus anciennes d’Espagne. Si vous souhaitez assister à une corrida, elles ont lieu entre avril et octobre. Si comme moi vous n’êtes pas fan des corridas, il existe des visites guidées du bâtiments. 

Torre del Oro

La torre del oro à Séville

La tour de l’or se dresse depuis 1222 sur les bords du Guadalquivir. Elle était reliée à l’Alcazar par une muraille et contrôlait les passages sur le fleuve. Une longue chaine tendue entre les deux rives empêchait les navires de passer.

Deux explications s’affrontent concernant son nom. Il proviendrait des carreaux de céramiques, azulejos, qui la recouvraient autrefois. Ou du fait qu’à la Renaissance, la tour abritait l’or ramené du Pérou. 

Sortir le soir à Séville

Que ce soit en hiver ou en été, Séville est une ville animée. Les Sévillans ne se laissent pas arrêter par le froid ou la chaleur, et chaque jour de l’année est l’occasion de se réunir, d’aller dans les rues et les clubs et de passer un bon moment. 

Pendant les mois les plus froids, la vie nocturne est concentrée dans le quartier de Santa Cruz, où les bars et les discothèques se succèdent. Le quartier de Triana, en revanche, est l’endroit idéal pour passer des soirées plus calmes en écoutant de la musique live. En été, les foules se déplacent le long de la rivière où sont installés des bars, des kiosques et des discothèques en plein air.

Que manger à Séville

La cuisine de Séville repose des produits frais provenant à la fois de la terre et de la mer. Le poisson est l’élément principal de la table, soigneusement cuisiné et presque toujours frit. Pour les amateurs de viande, cependant, les plats savoureux ne manquent pas, comme l’oie à la sivigliana ou l’agneau frit. Que vous mangiez de la viande ou du poisson, la cuisine sévillane s’enrichit de l’utilisation appropriée des épices, conformément à la tradition arabe. 

Patrie des tapas, les barrio de Triana et de La Macarena sont des endroits parfaits pour déguster ce plat accompagné d’une bonne bière ou de sangria. Il y a aussi beaucoup de douceurs sucrées, notamment des torrijas, des borrachuelos et des alfajores.

Envoi
User Review
0 (0 votes)
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Articles sur le même thème

Pas de Commentaires

Rédiger un commentaire