Espagne

Gastronomie andalouse : 15 plats typiques d’Andalousie

Le parfum intense des fleurs d’oranger, la splendeur des anciens palais arabes, la suggestion des petits « pueblos » blancs suspendus dans le temps et le spectacle d’une nature rude et d’une beauté désarmante : tels sont les souvenirs durables d’un voyage en Andalousie. 

Entre des villes qui semblent sortir d’un conte de fées des Mille et Une Nuits, des plages de carte postale, l’art, l’histoire et une gastronomie qui nourrit les sens, l’Andalousie est un voyage dans l’Espagne la plus vraie et la plus authentique pour découvrir une terre de forts contrastes, mais éclairée par une lumière chaude qui illumine les couleurs et réchauffe l’âme.

La gastronomie andalouse est une fusion parfaite de traditions rurales et maritimes, qui résume l’essence d’une terre ancienne. Un carrefour de peuples et de traditions où la fraîcheur des saveurs méditerranéennes est habilement mélangée à l’intensité épicée de la tradition gastronomique arabe pour créer des plats colorés, audacieux et toujours surprenants. 

Parler de la gastronomie andalouse, c’est parler d’un élément fondamental de la cuisine populaire espagnole. Les produits du jardin et de la mer, l’huile d’olive, le jambon, la viande ibérique et les fruits de mer d’Andalousie font partie du patrimoine culturel de toute l’Espagne.

Si vous voulez savoir quoi manger en Andalousie, continuez à lire l’article pour découvrir les spécialités les plus célèbres et les plus savoureuses de la gastronomie andalouse.

Gazpacho

Le Gazpacho est sans nul doute LA recette andalouse par excellence. Il s’agit d’une soupe froide dont l’ingrédient principal est la tomate. Le gazpacho est également préparé avec un peu de poivre, du concombre, de l’ail, de l’huile d’olive, du vinaigre et du sel. Un plat très approprié pour l’été ! Il est généralement servi dans un verre, étant donné sa consistance liquide et parce que la tradition veut qu’il soit bu.

Ne le confondez pas avec le Salmorejo. Un autre plat andalou mais typique de Cordoue, à tel point qu’il est connu sous le nom de Salmorejo Cordobés. Ce dernier a une consistance plus épaisse et est servi avec des morceaux de jambon, un œuf dur et du pain frit. Le salmorejo se mange avec une cuillère.

Dans la catégorie des soupes froides, il y a aussi l’Ajoblanco, typique de Malaga. Elle est faite avec du pain, des amandes, de l’ail, de l’eau et de l’huile d’olive. Elle est souvent servi avec du raisin et du melon pour en rehausser le goût.

Les churros

Commencez à vous lécher les doigts… parlons de Churros ! Les churros sont célèbres dans toute l’Espagne et dans le reste du monde ! En Andalousie, il est de tradition de les manger au petit-déjeuner ou au goûter, accompagnés d’une bonne tasse de chocolat chaud ! Miam.

On peut trouver des churros presque partout. Ils sont préparés dans les bars, pendant les heures dédiées au petit-déjeuner ou au goûter. Il existe également des endroits qui se spécialisent uniquement dans leur préparation, les « Churrerías ». 

Pescaítofrio

Le poisson frit est un plat de choix en Andalousie. Le littoral qui traverse la région signifie que le poisson est un aliment de base partout, même dans les endroits où il n’y a pas de mer. Il est très courant de manger des calamars frits (également appelés chocos), du cazón en adobo (roussette épicée), de la morue, des anchois, des sardines.

Le jambon ibérique

L’Andalousie est l’une des régions espagnoles les plus importantes en ce qui concerne le jambon ibérique.

Lorsque vous êtes au bar, mangez-le comme une tapa, une ración, un sandwich ou un montadito (petit sandwich). Quoi qu’il en soit, vous aurez l’eau à la bouche.

Le jambon accompagne également de nombreuses recettes de la gastronomie andalouse, comme le salmorejo, las habas ou alcachofas con jamón, huevos a la flamenca ou el serranito. 

Le Jamón Ibérico et le Jamón Serrano sont tous deux produits en Andalousie. L’ibérico provient des provinces de Huelva (Jamón de Huelva) et de Córdoba (Jamón de Los Pedroches). Le Jamón Serrano provient de la province de Grenade (Jamón de Trevélez) et de la province d’Almería (Jamón de Serón).

N’oubliez pas que le jamón ibérico et le jamón serrano, ce n’est pas pareil !

Œufs de style flamenco

Originaire de Séville et servi dans une terrine typique, ce plat rappelle par ses couleurs les vêtements des danseurs de flamenco. Il est souvent accompagné de petits pois, de jambon, de saucisses, de tomates et de pommes de terre frites.

Migas

Recette typique de la « cucina povera », les Migas étaient le plat des bergers qui utilisaient les restes de pain. Les Migas sont préparés avec de la chapelure frite à laquelle on ajoute des saucisses, des œufs, des concombres et du poivre.

Los Caracoles

Les escargots en Andalousie sont LA tradition ! Ils sont préparés avec un bouillon aromatisé au fenouil et à d’autres épices (il existe également une version avec de la sauce tomate). Quand arrive avril/mai, les terrasses sont remplies de gens qui, à l’heure de l’apéritif ou du dîner, se retrouvent à manger los caracoles avec une bonne bière fraîche !

Tortilla aux pommes de terre ou aux crevettes

Cette recette espagnole très célèbre (omelette aux pommes de terre) se trouve dans tous les bars et restaurants d’Andalousie. Il existe deux variantes très courantes, avec ou sans oignon. Mais rassurez-vous dans tous les cas, c’est bon ! 

Pour la tortilla aux crevettes, il s’agit d’un beignet de crevettes fin et croustillant fait avec de la farine de blé et des pois chiches, de l’oignon et du persil. Délicieux et très savoureux, il suffit de l’essayer !

El marisco cocido

Ils ont l’air crus, mais ce n’est pas du tout le cas ! Crevettes, scampis, crabes… Le tout cuit dans l’eau bouillante pendant quelques minutes et mis dans l’eau froide avec de la glace et du gros sel pendant encore quelques minutes. Le résultat est vraiment une bombe !

Si dans le menu d’un bar ou d’un restaurant vous voyez : gambas, langostinos, cigalas, galeras… sachez qu’ils sont tous cuisinés de cette façon.

Ne quittez pas l’Andalousie sans avoir goûté les gambas de Huelva ou les langostinos de Sanlucar.

El Puchero y la pringá

L’une des recettes andalouses les plus traditionnelles. Il s’agit d’un ragoût dans lequel on fait cuire un bouillon avec des os salés et des légumes (carotte, céleri, poireau et céleri rave), des pois chiches, du poulet, du veau et du tocino (graisse de porc). Ce bouillon et ces ingrédients sont ensuite utilisés pour cuire des pâtes courtes (généralement des « fideos ») ou du riz. C’est la première partie du « puchero ».

Il y a ensuite une deuxième partie où vous mangez toute la viande comme deuxième plat. Vous mangez le poulet, le veau et le tocino. Ce mélange de viandes est le pringá ! Cela semble difficile, mais on ouvre la bouche et on mange sans trop réfléchir !

Croquetas

Il s’agit de croquettes faites avec une base de béchamel, puis elles peuvent être faites avec de nombreux ingrédients différents.

Les plus typiques sont las croquetas de jamón (jambon espagnol) et las croquetas de puchero. Il existe également des croquetas à base de poisson, de viande, de légumes, de fruits secs et de toutes les saveurs imaginables.

El serranito 

Le serranito est un sandwich très populaire en Andalousie et dans les ferias de la région. Il est farci d’un filet de porc ou de poulet (vous pouvez généralement choisir), de tranches de jambon et d’un poivron vert frit. Vous pouvez également trouver des variantes où l’on ajoute des tranches de tomates ou dans certains cas même de la tortilla de patatas.

Rabo de toro

Il s’agit d’une spécialité de viande qui se décline en plusieurs variétés, bien que la plus traditionnelle soit celle que l’on peut déguster à Cordoue. Il s’agit d’un ragoût de viande cuit avec des carottes, des oignons et des tomates, accompagné de pommes de terre frites.

L’ensaladilla

Il est très courant en Andalousie de manger une tapa d’ensaladilla (salade russe). Vous pouvez trouver des variantes comme l’ensaladilla de gambas (crevettes) ou l’ensaladilla de pulpo (poulpe).

Flamenquín cordobés

Bien qu’on les trouve dans toute l’Espagne, les authentiques flamenquín cordobés ne peuvent être dégustés que dans la ville de Jaén. Il s’agit d’un rouleau de filet de porc farci de fromage et de jambon, pané et ensuite frit dans beaucoup d’huile d’olive.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Articles sur le même thème

Pas de Commentaires

Rédiger un commentaire