Mini plage de Polignano
En Italie Les Pouilles MES VOYAGES

Circuit dans les Pouilles #1 : De Trani à Alberobello

J’ai adoré avoir tort ! Faire un circuit dans les Pouilles n’est pas l’idée la plus répandue pour des vacances en Italie. Pourtant, l’Italie du sud et la région des Pouilles en particulier gagnent à être connues. Si vous appréciez les îles grecques des Cyclades, vous trouverez une certaine ressemblance avec les maisons blanches des villages des Pouilles. Mais ne vous attendez pas à voir des toits bleus. Avant de visiter les Pouilles, je pensais que plus aucune région italienne ne pouvait me surprendre, mais j’avais tort et parfois ça fait du bien 😉

Jour 1

10h

Trani

Port de plaisance et vue sur la ville de Trani

Parco Comunale. Peu de parc public peuvent s’enorgueillir d’être en bord de mer, celui de Trani en fait partie. Il est très agréable de profiter de la mer et d’un parc verdoyant en même temps J Entrez dans le parc par la piazza del Plebiscito et ressortez sur le côté gauche via statuti maritimi, et continuez jusqu’au bout du mollo S. Antuono d’où vous aurez une belle vue sur la cathédrale de Trani. Puis revenez sur vos pas et longez le bord de mer en direction de la cathédrale. Vous passerez ainsi devant le port de plaisance.

La Cattedrale San Nicola Pellegrino est sans aucun doute une des plus charmantes de la région des Pouilles. Elle date du Moyen Âge et semble encerclée par la mer. Sa pierre calcaire blanche typique de la région et son architecture romane lui donne un aspect particulier. N’hésitez pas à pousser la porte de la cathédrale pour découvrir l’intérieur. Continuez votre visite de Trani en vous dirigeant vers le château.

Le Castello Svevo (en français Château Souabe) date du XIIIe siècle, commandé par Frédéric II de Souabe, il servait de fortification. Pour info, vous entendrez souvent le mot « souabe » ou svevo, c’était un duché qui serait aujourd’hui à cheval entre la France et l’Allemagne (moins exotique que ce que son nom laisse supposer).

Après avoir découvert le littoral, engouffrez-vous dans les ruelles et les impasses de Trani. Plongez dans le cœur de cette cité médiéval et découvrez par exemple les autres églises du village.

Pour le déjeuner, vous trouverez de nombreux restaurants devant le port de Trani. Nous avons déjeuné à la trattoria Rampa la Conca où les fruits de mer étaient vraiment bons.

Prenez la route pour Bari  45 minutes.

Jour 1

14h

Bari

Bari 1

Autant vous prévenir tout de suite, les villes des Pouilles n’ont pas été bien entretenues et vous verrez beaucoup de bâtiments délabrés. La ville la plus mal entretenue que j’ai vue étant Tarente. Bari et Brindisi valent cependant le coup d’œil ne serait-ce que pour quelques monuments, églises et leur passé historique.

Avant de pénétrer en voiture dans une ville italienne renseignez-vous sur sa ZTL (Zona a Traffico Limitato). Les ZTL sont des zones délimitées dans lesquelles il est IMPOSSIBLE de circuler en voiture, sauf pour les riverains. Ces zones sont indiquées par des panneaux pas toujours visibles… En revanche, les policiers vous verront très bien grâce aux caméras disposées à l’entrée et à la sortie de ces zones. Et vous recevrez quelques mois après, une jolie amende ou plusieurs (une pour chaque passage devant une des fameuses caméras). Souriez, vous êtes filmés !

Pour cet après-midi dans la ville de Bari, je vous conseille 3 « quartiers » : celui de la Basilica San Nicola, le Lungomare  et le Borgo Murattiano.

Le quartier de la basilique s’étend au nord du corso Vittorio Emanuele et est composé d’un enchevêtrement de ruelles et de plusieurs autres édifices religieux. Remontez à travers le quartier en passant par le Castello Normanno Svevo. Le château Normand Souabe date du XIIe siècle et avait pour mission de protéger les occupants normands des révoltes des locaux. Malheureusement, il ne reste plus rien de l’intérieur originel. Allez voir la Cattedrale di San Sabino, la Chiesa di San Marco dei Veneziani et enfin arrivez sur la Basilica San Nicola. La basilique saint Nicolas a servi de modèle pour d’autres cathédrales de la région des Pouilles et on comprend pourquoi ! L’intérieur est plutôt épuré, mais la crypte contient les reliques de Saint Nicolas.

Une fois fini votre tour dans ce quartier, redescendez vers le corso Vittorio Emanuele en prenant le Lungomare Augusto Imperatore. Le bord de mer est très agréable avec ses bancs et ses réverbères. Si vous préférez vous pouvez suivre le même chemin, mais sur les anciennes fortifications de l’autre côté de la rue.

Vous voici à présent dans le  Borgo Murattiano qui doit son nom à Joachim Murat le beau-frère de Napoléon Bonaparte. Murat fût roi de Naples de 1808 à 1815 ce qui comprenait à l’époque la ville de Bari. Les caractéristiques des bâtiments « Murat » sont : des résidences à 2 étages, des façades rouge terre battue et des portails colorés. Les monuments à voir dans le quartier sont : Palazzo del Governo, Teatro municipale Niccolò Piccinni, Teatro Margherita, Corso Cavour, et Teatro Petruzzelli. Pourquoi autant de théâtre dans cette ville ? Je n’en sais rien.

Pour le diner, retournez dans le quartier de la basilique à L’Osteria del borgo antico. La déco est un peu… champêtre 🙂 Mais la nourriture est bonne.

Après une bonne nuit de sommeil, prenez la route pour Polignano a Mare  35 minutes.

Jour 2

10h

Polignano a mare

Lors d'une visite dans les Pouilles, ne loupez pas Polignano a Mare

Promenez-vous dans la ville à la découverte du Ponte di Polignano, puis de la Piazza dell’Orologio et la Chiesa Matrice di Santa Maria Assunta. Allez ensuite vers la Grotta Palazzese et remontez en longeant dans la mesure du possible le bord des falaises pour apercevoir plusieurs grottes, ainsi que le Lama Monachile et enfin le Monumento a Domenico Modugno, interprète de la chanson Volare (et non ce n’est pas une œuvre originale des Gipsy Kings ou de Kendji Girac).

Pour l’anecdote lors de notre passage dans le village, nous avons pu assister au tournage d’un téléfilm italien. En fait, la localité sert assez souvent de décor de cinéma et télévision.

Reprenez la voiture pour quelques kilomètres   15 minutes.

Jour 2

12h

Monopoli

Monopoli est une étape incontournable de votre séjour dans les Pouilles. Cette charmante ville date du Moyen Age et est surnommée « la ville aux 100 quartiers », dont chacun tire son nom d’une ferme, d’une église ou d’une bâtisse aujourd’hui disparue.

Promenez-vous dans la ville et découvrez ses nombreuses églises : la Chiesa di Santa Maria Amalfitana, Chiesa di San Francesco d’Assisi, et la Chiesa di San Domenico. Plus loin, vous trouverez la Concattedrale della Madonna della Madia. Cette cathédrale dont l’extérieur ne paye pas de mine et dotée d’un intérieur  plus soigné et décoré.

Si l’envie de vous baigner vous prend, c’est possible à la Cala Porta Vecchia, une des plages de Monopoli. Vous la trouverez facilement en déambulant sur le Lungomare. En remontant le Lungomare, vous tomberez sur le Castello di Carlo V, un château datant du XVIe et érigé par les espagnols. Le château avait pour objectif de contrôler et défendre le port, c’est pour cela qu’il est placé au bord de l’eau.

Pour le déjeuner, vous pouvez aller chez Vini & Panini pour déguster de bons panini généreux. Attention, ils n’ont rien a voir avec les panini que l’on trouve en France, vous savez la baguette grillé avec un peu de fromage de type indéterminé et du jambon. Non là ce sont des panini avec des produits frais qui vous donne faim rien qu’à les regarder.

Filez en direction d’Alberobello  30 minutes.

Jour 2

16h

Alberobello

Vue sur les toits dAlberobello dans les Pouilles

Voilà une ville bien étrange ! Vous aurez peut-être déjà croisé des trulli le long des routes, mais ici c’est une ville entière. Les trulli sont des maisons typiques de la région des Pouilles et plus précisément encore de la vallée d’Itria. Elles sont nées il y a quelque temps déjà… Le comte d’Acquaviva  cherchait a donné un abri aux paysans clandestins qui travaillaient pour lui. Il les a alors logés dans des fermes au toit et aux pierres non joints, donc facilement démontables. Evidemment, les trulli d’aujourd’hui ne se démontent plus, mais la forme est restée. Certaines toitures sont peintes avec des symboles religieux ou païens, afin de se protéger. Par ailleurs, la localité est inscrite au patrimoine mondial de l’humanité depuis 1966.

J’ai mis la visite en fin de journée, car en été Alberobello se remplit de monde un peu comme un parc d’attraction. Mais vous pouvez aussi visiter la ville tôt le matin. Je n’ai pas d’itinéraire type, découvrez-là et  perdez-vous, c’est souvent le meilleur moyen de voir des choses surprenantes 😉

Pour le diner, je vous conseille le restaurant il Pinnacolo. Au niveau des plats vous aurez le choix (pates, pizzas,…), mais si vous en avez l’occasion réservez une table sur la terrasse le soir, très romantique.

 

Circuit dans les Pouilles #1 : De Trani à Alberobello
4.83 (96.67%) 6 votes

You Might Also Like...

No Comments

Leave a Reply